accueil

Les Nouveaux Tréteaux de l’Âne Vert (NTAV) proposent des ateliers de théâtre pour adultes et enfants, ils bénéficient de l’expérience d’artistes professionnels qui sont également membres de la compagnie professionnelle NAPHRALYTEP. Les Nouveaux Tréteaux de l’Âne Vert accueillent aussi une Troupe de comédiens amateurs qui se produit dans les salles de spectacles et les festivals de la région.

Que cherchez vous ?

Se renseigner sur les cours de théâtre

Vous cherchez des infos sur les jours des ateliers de théâtre pour vous ou votre enfant, les horaires, les tarifs. Consulter la rubrique "Pratiquer le théâtre" ou cliquez sur le bouton ci-dessous

s'inscrire pour la saison 2019/2020

Ça y est, c'est décidé vous vous inscrivez ? Accédez à la rubrique inscription en cliquant sur le bouton ci dessous. On vous explique la démarche à suivre !



Le mot du directeur artistique

« La création de ce site répond à notre volonté de communiquer régulièrement avec l’ensemble de nos adhérents, de leurs représentants et de tous ceux qui s’intéressent à l’animation et la création théâtrale de Fontainebleau. Vous y trouverez le détail de l’actualité des NTAV mais également une multitude d’informations sur les structures de fonctionnement. Il vous sera facile de nous adresser un message et il nous sera tout aussi facile d’y répondre au plus vite. N’hésitez pas à en parler autour de vous et à venir nombreux à nos spectacles. Au plaisir de vous voir, revoir ou faire votre connaissance. »

 

YP GRIMA

 


La petite histoire de notre théâtre ...

Les Nouveaux Tréteaux de l’Âne Vert se situent au 6 Rue des Sablons à FONTAINEBLEAU, ce lieu correspond à une ancienne auberge très célèbre. Les bâtiments situés au fond d’une cour fleurie remonteraient au XIIIème siècle. Sous Louis XII, Roi de France de 1498 à 1515, ils abritèrent la première hostellerie de la ville.

 

En 1523 apparait le nom de l’auberge de l’Âne Vert, parce que son propriétaire louait des ânes …. habillés de housses vertes. Des personnalités célèbres y sont passées, l’architecte MANSARD, le jardinier du Roi LENOTRE, mais aussi TRIBOULET, le bouffon de François 1er.

 

« Le baudet qui, rentrant le soir, surchargé, las,
Mourant, sentant saigner ses pauvres sabots plats,
Fait quelques pas de plus, s’écarte et se dérange
Pour ne pas écraser un crapaud dans la fange,
Cet âne abject, souillé, meurtri sous le bâton,
Est plus saint que Socrate et plus grand que Platon. »

 

Victor Hugo (Le Crapaud- La Légende des siècles)